L'île de la Cité
Le Palais de Justice, la Sainte Chapelle, et la Conciergerie
La Cathédrale Notre Dame
Le Panthéon et le Quartier Latin
L'Eglise St. Etienne du Mont
Le Palais / Jardin du Luxembourg
La Tour Montparnasse
L'Eglise St. Germain des Prés
L'Hôtel / Musée de Cluny
L'Eglise de St. Séverin
L'Eglise St. Julien Le Pauvre
Le Pont Neuf
L'Hôtel de la Monnaie et le Palais de L'Institut
Le Palais Bourbon
L'Hôtel des Invalides
L'Ecole Militaire
Le Palais de l'Unesco
La Tour Eiffel
L'Arc de Triomphe
La Place de la Concorde
L'Eglise de la Madeleine
Le Théatre de l'Opéra
La Colonne Vendôme
Le Théatre Français
Le Palais Royal
Le Palais du Louvre
L'Arc de Triomphe du Carrousel
L'Eglise St. Germain l'Auxerrois
La Tour St. Jacques
L'Hôtel de Ville
Le Marais
Le Palais de Chaillot
Montmartre et la
Basilique du Sacré Coeur
Le Palais du Louvre

Le Palais du Louvre clôture de sa masse imposante et harmonieuse le Jardin des Tuileries. Le premier château-fort du Louvre fut bâti par Philippe-Auguste, en 1200.

En 1527, François 1er fait faire au Louvre de grands travaux, le donjon est rasé, les défenses abattues. En 1527, I'architecte Pierre Lescot commence à construire sur cet emplacement un nouveau palais, auquel il travaillera jusqu'à sa mort, assisté de Jean Goujon pour les sculptures. Les travaux se poursuivent lentement sous Henri II et Henri III.

A l'avènement de Louis XIV, le Vieux Louvre a encore deux faces gothiques et deux faces Renaissances. Louis XIII entreprit l'agrandissement du Vieux Louvre et, en 1624, fit construire par Le Mercier, le Pavillon de l'Horloge. Louis XIV confia la suite des travaux à Le Vau, Le Brun et Perrault. De vastes agrandissements sont prévus. Perrault a l'idée de " la Colonnade ", œuvre pleine de grandeur et d'une facture tout à fait nouvelle.

En 1680, les travaux sont arrêtés par suite du départ de la cour pour Versailles et le Louvre à l'abandon est envahi par des locataires de toutes sortes qui le défigurent. Napoléon en chassa les intrus et fit reprendre les travaux. Percier et Fontaine achèvent les façades, la Cour Carrée. L'intérieur est aménage et décoré. La Place du Carrousel agrandie et l'Arc de Triomphe construit. La Galerie du Nord est commencée. Les travaux sont enfin achevés par Napoléon III et son architecte Lefuel.

En 1871 la Commune incendie les Tuileries, demeure de la famille impériale, et le feu gagne une partie du Louvre. La IIIe République fait reconstruire par Lefuel les parties brûlées, sauf le Palais des Tuileries. Au point de vue architecture, la partie la plus intéressante est celle de la Cour Carrée ou la façade de Lescot, de pur style Renaissance, est un chef-d'œuvre d'harmonie et de grâce. La décoration de Jean Goujon en est ravissante. Le Pavillon de l'Horloge, élevé par Le Mercier, trois-quarts de siècle après dans le style classique, s'harmonise cependant bien avec la façade de Lescot. Les trois autres façades, quoique fort belles, ont perdu la grâce de la Renaissance, pour prendre la solennité du style classique. La Colonnade qui donne sur la Place du Louvre a souvent reçu le reproche, en dépit de sa grandeur et de sa beauté, de ne pas s'harmoniser avec l'ensemble. La majestueuse façade classique, due à Perrault, donne sur le Quai du Louvre et se raccorde à la Galerie du Bord de l'Eau par un bâtiment aux belles lignes sobres où se trouve la fameuse Galerie d 'Apollon.

Pour le musée auquel le Louvre doit actuellement sa renommée universelle, voir le site web http://mistral.culture.fr/louvre.



 
LES GUIDES INI ( ):
En vous recommandant des Guides INI, réserver directement dans l'Hôtel INI de votre choix, c'est l'assurance d'avoir les meilleures conditions tarifaires, d'obtenir les dernières chambres disponibles, de bénéficier d'offres exclusives, de recevoir le meilleur Accueil, de pouvoir reporter ou annuler votre réservation simplement et rapidement.

en savoir plus